Collecte d'information des parties prenantes pour la réalisation d'un plan national de développement des capacités des acteurs de la commande publique

Conakry : Lancement d’un ambitieux chantier pour le renforcement des capacités dans la commande publique guinéenne

Les acteurs guinéens de la commande publique ont officiellement lancé ce mardi 5 décembre 2023 un vaste chantier visant à collecter des informations auprès des parties prenantes en vue de l’élaboration d’un Plan national de développement des capacités des acteurs de la commande publique.

Pilotée par l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) en collaboration avec la Direction générale du contrôle des marchés publics (DGCMP), cette initiative rassemble les principaux acteurs du système guinéen de passation des marchés publics, dans un objectif commun : bâtir une véritable stratégie de renforcement des capacités.

L’atelier de lancement était présidé par Mme Djami Diallo, représentante du Ministre d’État, Secrétaire général de la Présidence de la République. Dans son discours d’ouverture, elle a réaffirmé « le soutien total des autorités de la transition » à ce projet jugé prioritaire.

Selon le Directeur général de l’ARMP, M. Lamine Minos Camara, cet atelier vise à « poser les bases d’une planification stratégique indispensable au développement harmonieux de la commande publique dans notre pays ». Il a remercié l’assistance nombreuse et de haut niveau, preuve de « l’intérêt suscité par cette initiative ».

Le consultant international M. Salahdine Ourzik, mandaté par Seytim International, sera en charge du recueil des informations sur l’ensemble de la chaîne de la commande publique durant les trois jours de travaux. Son expertise permettra de dresser un état des lieux complet avant la formulation de recommandations.

De son côté, le Directeur général adjoint de la DGCMP Kabinet Traoré a insisté dans son allocution sur « l’importance vitale de renforcer les capacités de tous les acteurs de la commande publique, levier économique et social majeur pour le développement de la Guinée ».

La future stratégie devra selon lui s’articuler autour de « formation continue, transparence, digitalisation, collaboration et adaptabilité ». Un « système robuste, transparent et réactif » est nécessaire pour « accompagner durablement la marche en avant du pays ».

Ce lancement officiel sonne comme un coup d’envoi très prometteur. La mobilisation des parties prenantes nationales et l’expertise internationale combinées laissent présager une stratégie solide pour hisser la commande publique guinéenne à la hauteur des enjeux de développement du pays.

Responsable communication