Programme de formation permanente gratuite des PRMP

ARMP : le programme de formation permanente gratuite a démarré

Conakry 26 septembre 2018, L’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP), dans le cadre de ses missions, a repris la série de formations des acteurs de la commande publique, cette fois-ci, l’institution régulatrice des marchés publics débute ses formations avec les Personnes Responsables des Marchés Publics (PRMP), venues de différents départements sectoriels.

Face aux trois formateurs, quatre (4) modules ont été dispensés aux participants :

        Formation sur l’élaboration du plan de passation des marchés publics et la clôture de l’exercice budgétaire ;

        Formation sur la gestion des statistiques des marchés publics ;

        Formation sur la gestion des archivages et de la documentation des marchés publics ;

        La présentation de la loi 028

 

À l’entame de la formation, M. Karim Sangaré, divisionnaire, à la direction de la Formation et des Appuis techniques (DFAT) de l’ARMP, a dispensé les modules relatifs à l’élaboration du plan de passation des marchés publics et la clôture de l’exercice budgétaire, au cours duquel les rubriques suivantes : contexte et justification, les types de rapports, les contenus des rapports, les structures destinataires des rapports, la différence entre le plan de passation et l’avis général des marchés publics, ont été exposées.

La présente formation a connu des nouveaux modules relatifs aux gestions des statistiques des marchés publics et à l’Archivage.

Le module de formation sur la gestion des statistiques des marchés publics a été présenté par Mamadouba babara Camara, au cours duquel le formateur a rappelé tout d’abord aux participants, la mission de l’ARMP et celle de la PRMP en matière de collecte et de consolidation des données.

En effet l’ARMP a mis en place une base de données sécurisée sur les statistiques des marchés publics qui permet aux PRMP une saisie d’information aisée à travers le site web www.armpguinee.org.

Le formateur a insisté sur l’importance des données consolidées qui permettent d’une meilleure appréciation de l’efficacité du système des marchés publics et d’autre part une valorisation du travail de la PRMP à travers l’élaboration de rapports d’activité plus aisés.

Par ailleurs le module sur l’Archivage, a été présenté exceptionnellement par le Directeur de la Formation et des Appuis techniques de l’ARMP, M. Paul Bomboh. De façon participative, il a expliqué aux PRMP les textes de lois existant sur l’archivage et la méthodologie à suivre pour la conservation et la consultation des archives (gestion de l’archivage, identification et authentification des documents, stockage des archives, conservation et consultation, et enfin, proposition de démarche).

A la fin de cette journée, deux PRMP ont pu donner leurs impressions sur les différents modules exposés.

 

C’est le cas de M. Kolié, PRMP du Ministère de l’Administration du territoire et de la décentralisation :

« La formation à laquelle nous venons de participer, ce n’est qu’un plus de ce que nous avions appris au début. Mais nous demandons un plaidoyer auprès de l’Autorité de Régulation des Marchés Publics, de penser à d’autres modules, qui puissent nous permettre d’être mieux outillés. Parce que la tâche est immense. Sur ce, nous aimerions à l’avenir que les formations soient basées sur les TDR, des travaux dirigés, c’est-à-dire, des études de cas avec des exercices à l’appui. Par exemple, quand on dit prestations intellectuelles, c’est-à-dire on prend un document type et on travail là-dessus », a-t-il souhaité.

 

Mme Camara, Aissatou Bobo Diallo, PRMP du ministère de la Promotion féminine et de l’Enfance a donnée aussi ses impressions sur la formation :

« Tout ce que je vais dire sur la formation d’aujourd’hui, elle s’est bien passée. Prochainement, je pourrai en tant que PRMP élaborer le plan de passation jusqu’à l’exécution du marché. Je peux moi identifier mes marchés et les passer en bonne et due forme. Et prochainement, ce que je souhaite, que l’ARMP fasse des modules plus consistants que le plan de passation, parce qu’on a déjà vu ça. Je leur demande qu’on fasse des études de cas par cas. Surtout nous avons des problèmes au niveau des marchés de prestations intellectuelles, parce qu’ils sont plus complexes que les autres procédures de passation. La formation s’est très bien passée, et je remercie l’ARMP ».

 

Moussa Diabaté