Discours du Directeur Général de l'Autorité de Régulation des Marchés Publics lors de l'ouverture de l'atelier de validation du nouveau code des marchés publics

Ouverture de l’atelier du projet de validation du nouveau code des marchés publics : discours du Directeur général de l’ARMP

Conakry, 9 octobre 2019, l’hôtel Noom a abrité l’ouverture du projet de validation du nouveau code des marchés publics, une cérémonie à laquelle le Premier ministre, chef du gouvernement, Dr Kassory Fofana a présidé – et avait la présence du ministre de l’Économie et des Finances, Mamadi Camara, y compris la présence de huit ministres de la République. Ce présent atelier durera 3 jours, autour duquel 420 participants éplucheront du fil en aiguille le nouveau code des marchés publics en vue de sa validation définitive. Lisez le discours du Monsieur le Directeur général de l’ARMP, Jonas Mukamba Kadiata Diallo !

Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement,

Mesdames et Messieurs les Ministres d’Etat, Ministres Conseillers de Son Excellence Monsieur le Président de la République,

Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement,

Mesdames et Messieurs les Représentants des Institutions Républicaines,

Mesdames et Messieurs les Représentants des Partenaires Techniques et Financiers (PTF),

Mesdames et Messieurs les Hauts Cadres de l’Administration en vos Rangs et Qualités Respectifs,

Honorables Invités,

C’est un grand honneur et un immense plaisir pour l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP) par ma voix de vous souhaiter la bienvenue en ce jour solennel de démarrage de l’atelier de validation du nouveau code des marchés publics.

Permettez-moi d’abord, d’adresser à Monsieur le Premier Ministre Chef du Gouvernement ma profonde gratitude qui malgré son agenda chargé a bien voulu nous honorer de sa présence et mes remerciements à l’ensemble de l’assistance pour l’intérêt que vous portez à cet évènement avant tout en tant que citoyen de ce pays car il s’agit de l’efficacité et de l’efficience dans l’utilisation des deniers publics pour répondre à la demande sociale.

C’est pourquoi notre pays a besoin d’un cadre juridique et institutionnel performant dans le but de réduire raisonnablement les délais de passation des marchés et de mieux absorber les fonds mis à disposition par nos Partenaires Techniques et Financiers entre autres.

Mesdames et Messieurs,

Ce projet de nouveau code des marchés publics est une contribution importante à la politique de bonne gouvernance prônée par Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, le Professeur Alpha CONDE et mise en œuvre par Monsieur le Premier Ministre et son Gouvernement.

En effet, le système des marchés publics basé sur le libre accès à la commande publique, la transparence et l’égalité de traitement constitue un indicateur de bonne gouvernance et un instrument de politique économique car, il contribue au renforcement de la confiance des investisseurs et génère pour les entreprises, un surcroît d’activités permettant de créer la richesse et des emplois, source de croissance économique dont notre pays a tant besoin.

Mesdames et Messieurs,

Le projet de nouveau code des marchés publics qui est soumis pour validation pendant les travaux qui démarrent ce jour, est le fruit d’une étroite collaboration entre le Ministère de l’Economie et des Finances, de l’Administration des Grands Projets, de Consultants indépendants et l’ARMP au sein d’un comité de pilotage.

C’est ici le lieu et le moment de remercier Monsieur le Ministre de l’Economie et des Finances pour son implication directe au travers du Comité de suivi mis en place par ses soins qui a permis de traiter les points qui méritaient une décision concertée.

Aussi, mes remerciements vont à l’ensemble des Partenaires Techniques et Financiers notamment la Banque Mondiale et la BAD pour leurs appuis au système des marchés publics de notre pays.

Mesdames et Messieurs,

La validation de ce projet de nouveau code des marchés publics clôture une étape de la réforme. Il restera à l’ARMP en collaboration avec les départements concernés, de conduire le changement par l’organisation de la documentation, de l’information, de la sensibilisation et de la formation des acteurs de la commande publique sur l’ensemble du territoire national.

A l’ensemble des participants, je souhaite un atelier productif et fructueux qui prenne en compte l’intérêt de la République de Guinée.

Soyez assurés que l’ARMP ne ménagera aucun effort pour faire en sorte que le système des marchés publics soit à la hauteur des ambitions de notre pays et pour le bénéfice de la population Guinéenne.

Je vous remercie !