Distinction du Directeur Général à l'Université Kofi Annan

Les étudiants sortants en licence de l’Université Kofi Annan session 2022, donnent le nom de leur promotion au DG de l’ARMP, Lamine Minos Camara

L’honneur revient à un grand connaisseur des marchés publics. Les étudiants sortants de l’Université Kofi Annan de Guinée en licence session 2022, toutes options confondues, ont mûri la réflexion en donnant le nom de leur promotion au Directeur Général de l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP), en la personne de M. Lamine Minos Camara, grand commis de l’Etat, membre influent du Réseau Africain de la Commande Publique (RACOP). La Cérémonie de cette distinction s’est passée ce samedi 24 décembre dans l’enceinte du complexe universitaire de Kofi Annan, en présence de son fondateur, Dr Ousmane Kaba, du recteur de l’Université et de plusieurs autres invités.

C’est avec un grand plaisir que l’heureux distingué, Lamine Minos Camara, a pris la parole devant un parterre d’étudiants et des dirigeants de cette Université de renommée africaine, dans une circonstance qui marque la perpétuation d’une tradition bien établie consistant à marquer la sortie de cette promotion.

Pour l’homonyme de cette promotion, reste sensible quant à l’honneur qui lui a été fait en donnant son nom à cette promotion. À l’origine, qu’il a pris la connaissance de la lettre du comité des étudiants de cette promotion, l’annonçant le choix porté sur sa modeste personne comme homonyme, et certainement entériné par les autorités de l’Université. Que les dirigeants de ce complexe scolaire soient remerciés, a-t-il dit.

M. Camara a aussi loué les efforts du président de la transition le colonel Mamadi Doumbouya de par son combat contre la délinquance financière afin de permettre au pays d’amorcer un développement économique et social pour assurer le bien-être des populations.

Il convient de rappeler que M. Lamine Minos Camara s’active en ce moment dans la dynamique à relever le défi à la tête de l’ARMP dont les missions régaliennes sont l’audit des marchés publics, le renforcement des capacités des acteurs du système de la commande publique sans oublier également le traitement des recours non juridictionnels dans le domaine des marchés publics et des partenariats public-privé (…).

Par Moussa Diabaté